Arts et Cultures

 

 

 

 

Musiques

L'art musical de Galavonie est aussi vieux que l'Imperium lui-même, de la musique ancienne qui remonte aux premiers temps de la Colonisation à la musique dite "classique", avec de grands compositeurs comme Amadeus Ricardus Verdo (930-969), elle connaît de nos jours un succès toujours renouvelé notamment grâce à l'Opéra, un divertissement très populaire. Mais il existe aussi une musique plus festive et dansante jouée avec des instruments plus traditionnels (comme la cornemuse ou les flûtes) et aussi la "nouvelle musique", venue de l'étranger, avec des instruments électriques, représentée par des groupes comme Purprura Profundis ou Vesta Ferrata.

 

 

Peintures et Sculptures

Après une période de relatif déclin depuis deux siècles (peu d'innovations, beaucoup d'imitations…), due aux guerres et aux troubles, l'art galavonien connaît un grand essor de nos jours. Depuis le retour de la paix et de la prospérité on assiste à une véritable renaissance qui voit naître des créations dignes des splendeurs de l'époque impériale. Le Museum d'Augustea, le plus grand musée de Galavonie referme de magnifiques collections d'œuvres d'art de toutes les époques et à même ouvert, en 1005, un département consacré aux collections étrangères.

 

 

Mode de vie

Le mode de vie ou "Modus vivendi" des Galavoniens est assez particulier. Travaillant en moyenne six à sept heures par jour, cinq jours par semaine, ils accordent une grande place aux loisirs, aux divertissements et aux repas. En Galavonie, on mange trois fois par jour : Le matin, c'est le jentaculum, petit déjeuné plutôt copieux ; Le midi, le prandium, repas léger et le soir, la cena le dîner pris en famille ou entre amis. On se rend au moins une fois par jour aux thermes, des bains publics, haut lieu de sociabilité, qui persistent malgré l'adduction d'eau généralisée dans les habitations. Enfin, on se rend au moins deux fois par semaine à l'Opéra, au théâtre ou au stade afin de se divertir. Concernant les vêtements , peu nombreux se sont les Galavoniens qui portent encore la toge traditionnelle, on lui préfère aujourd'hui la tunique et pantalon pour les hommes, tandis que les femmes portent souvent des robes.

 

 

Sports et jeux

Le sport et les jeux occupent une place importante dans la culture Galavonienne. Les sports populaires sont surtout le football (Pespila) et les jeux de balles, les courses (à pied ou à cheval), le Pentathlon du Citoyen (comportant course à pied, natation, équitation, escrime et tir), mais aussi des sports importés et nouveaux, comme le hockey sur glace, le cyclisme ou le base-ball (Marmopila). Le Stadium construit à Augustea comporte 90 000 places, dans une ville qui compte 2 000 000 habitants.

Voir le site de la Fédération Impériale de football (en construction).

 

Retour à la page d'accueil.